Noé on the road of Indonesia… Keramas !

On est au mois de mars 2014, durant mon voyage autour du monde sur l’île bien connue de Bali. Destination surf de rêve pour de nombreux surfeurs où on y trouve des vagues tubulaires incroyables. Un swell assez conséquent devait arriver sur la côte de l’île, les prévisions indiquaient 7 pieds et 22 secondes de période.

Lors de ce passage en Indonésie, je logeais chez Arno un français expatrié depuis longtemps là-bas. Je surfais avec lui et un de ses amis, Matthieu (« Mush » pour les intimes) notre photographe aquatique. On avait prévu d’aller surfer à l’aube mais il nous manquait encore le choix du spot. Mush voulait aller surfer Keramas, cette vague très connue de l’île. On décida rapidement de choisir ce spot, et au petit matin (4h30) on mis nos planches sur le scooter et on roula jusqu’à Keramas. A notre arrivée, au petit matin, il y avait déjà un peu de monde à l’eau. Je revois encore, Mush me dire : «  Cette vague je l’adore mais on va bouffer ».

C’était dingue ! L’océan était plat comme un lac, un faible vent off shore soufflait, laissant le plan d’eau d’une propreté incroyable ! Le temps de se poser une minute, et voilà que se dessinait au loin la première série depuis notre arrivée. Trois lignes, se dirigeant rapidement vers le line-up gonflait à vu d’œil. Tous les surfeurs ramaient dans tous les sens pour se placer, où pour s’échapper. La première vague arriva et se leva très rapidement. C’était parfait ! La lèvre jeta vers l’avant, un surfeur parti dessus et s’engouffra dans le tube. On voyait la vague déferler, régulière et bruyante, jusqu’à voir un gros souffle d’air sortir du tube, puis le surfeur bras levé tendu ; il n’était rien d’autre que Artiz Aranburu, surfeur professionnel.

Au bout de quelques minutes, Mush décida d’aller dans l’eau, caisson et appareil photo à la main et moi de sortir la planche et d’essayer de prendre une vague. Il y eu rapidement beaucoup de monde dans l’eau et c’était difficile de se placer pour prendre une vague.

Ce jour là, on a pu voir du beau monde à l’eau avec Aritz Aranburu et son collègue, lui aussi surfeur pro, Tiago Pires. La veille, Mick Fanning était venu surfer Keramas. Le rendez-vous était donné, c’était the place to be ! L’ambiance à l’eau était très respectueuse, mais le silence régnait lorsque les séries passaient. On pouvait sentir l’humilité de chacun prendre le dessus lorsque les barrels passaient nettoyer le line-up. C’était parfois effrayant, parfois juste impressionnant de voir de si près ces surfeurs pro surfer ces vagues avec autant d’aisance. Ce n’était pas du très gros surf, mais la taille était suffisante pour changer notre comportement dans l’eau.

C’est mentalement que la différence se fait à ce moment ! Une mauvaise vague, un mauvais départ et ça pouvait déjà faire assez mal. Le tube de Keramas, lorsque le spot est en action comme ça est magnifique, très creux, profond et la vague va très vite. Si tu prends la bonne vague, elle ne fermera pas. Juste un énorme bowl s’ouvrira et gonflera devant toi et tu pourras sortir de l’eau en disant ok, là j’ai surfé une vague de Bali !

Keramas ce n’est pas tous les jours comme ça, mais c’est aussi une des meilleurs vagues de l’île qui a accueilli le world tour pendant une année. L’endroit est magnifique avec ce sable gris ! Je n’oublierai jamais ce jours à Keramas, une vague que notre ami Mush adore photographier !

Merci à lui ! Ce n’est pas tous les jours que l’on peut avoir de telles photographies !

Noé reporter et ambassadeur 360°surf.

Pour tous vos séjours surf tout inclus c’est 360°Surf.

Pourquoi choisir 360°Surf pour votre prochain surftrip ?
– Nous nous engageons à trouver le meilleur rapport qualité/prix pour votre séjour.
– Pour tous vos projets une réponse dans les 24h vous sera apportée.
– Tous nos destinations surf sont testées, approuvées et certifiées par nos ambassadeurs.
– Nos conseillers sont disponibles 7jours/7 par téléphone, mail, facebook…
– Pour réserver votre prochain surftrip, surfez-ici
lequipe

  

Créateur de Surf trip à 360°Surf

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :