Retour d’expérience : Cap Vert, un surftrip d’exception

Aujourd’hui, Léonore surfeuse de la côte landaise nous emmène avec elle dans son surftrip au Cap Vert… Attention dépaysement assuré !

 

360°Surf : Tu viens de rentrer d’un surf trip au Cap Vert, peux-tu nous raconter un peu ton voyage ?

Léonore : Le Cap Vert est un archipel perdu au milieu de l’océan Atlantique, composé de 10 îles situé au large du Sénégal. Toutes sont différentes, c’est ce qui fait son charme. Les gens sont adorables et aussi très différents : des noirs aux yeux bleus ou verts, des blonds aux cheveux crépus ! Après 4 heures d’avions, on a atterris à l’aéroport « Cesaria Evora », sur l’île de São Vicente au milieu de nulle part. On s’est ensuite rendus en taxi à Mindelo, la capitale, la ville du Fado, la musique de la célèbre chanteuse Cesaria Evora. Il y a pleins de petites auberges sympas et pas chères. On a passé la nuit dans un petit hôtel dans les hauteurs de la ville. Le lendemain, on a pris un ferry pour aller sur l’île voisine : Santo Antao. Il s’agit de l’île la plus vierge et verdoyante de l’archipel. Là-bas, c’est le paradis des randonneurs. On a décidé de prendre un guide pour nous faire découvrir ce petit coin de paradis. On a marchés avec un guide rasta super cool. Sur place, on s’est trouvés un petit hôtel à Ponta do Sol, un village de pêcheurs au Nord de l’île.

Côté surf, Santo Antao n’est pas réputée pour être le meilleur des spots : les courants sont particulièrement dangereux avec beaucoup de rochers… Après avoir passés quelques jours à Santo Antao, on est retournés à Sao Vicente pour faire le tour des spots de surf de l’île.

 

360°Surf : Combien de temps es-tu restée sur place ? Quels sont les spots que tu as ridés ?

Léonore : Je suis restée 10 jours sur place. Les principaux spots que j’ai ridés sont Praia Grande et Calhau sur l’île de Sao Vicente. Sur place, j’ai pu rider tous types de vagues, avec des fonds rocheux, de sable et du reef.

360°Surf : Comment as-tu appréhendé ton voyage ? Comme l’as-tu organisé ?

Léonore : Pour l’organisation, on a planifié avant le départ les coins de l’île que l’on voulait découvrir, en s’aidant du  guide du Routard, qui est rempli de bonnes adresses.

 

360°Surf : Pourquoi avoir choisi le Cap Vert ?

Léonore :  Le Cap Vert a toujours été une destination que je voulais découvrir. Mes parents y étaient allés plusieurs fois, et ils avaient adorés. J’ai aussi eu beaucoup de retours positifs d’amis qui connaissaient déjà l’endroit. C’est vrai que l’image du petit archipel tropical perdu au milieu de l’océan donne envie 🙂

 

360°Surf : Racontes-nous un peu l’ambiance au Line-up ?

Léonore : Aux spots où j’ai surfé, on était très peu de surfeurs à l’eau. Je me suis seulement retrouvée avec les moniteurs de l’école et quelques jeunes locaux qui avaient un bon niveau ! Je n’ai pas eu de soucis de localisme sur les spots où je suis allée. L’ambiance est super décontractée et les locaux souriants. C’est avec l’école de surf « Sabura Surf Academy » que j’ai pris un cours avec transfert sur le spot. Ils proposent aussi de louer du matos. 

360°Surf : Quels sont tes bons plans au Cap Vert ? (Spots, à voir, à faire, où manger ?), Bref, la vie là-bas ?

Léonore : La nourriture ! Les plats locaux sont surtout à base de poissons. Il y a d’ailleurs un petit restaurant dans une cabane sur la plage du spot de Praia Grande où vous pouvez déguster un poisson grillé juste après votre session de surf. Aussi le plat national à ne pas manquer : la cachupa !

Pour ce qui est ambiance locale, je vous conseille d’aller boire un grogue (alcool local à base de rhum) ou de diner dans le centre historique de Mindelo, l’ambiance est décontractée et les bars/restaurants organisent généralement des petits concerts avec de la musique portugaise.

Au niveau du budget, la vie sur place n’est pas très chère. Il y a plusieurs petites auberges/hôtels où vous pouvez loger sur place pour un prix correct.

Si vous êtes amoureux de la nature, il faut absolument se rendre sur l’île de Santo Antao et découvrir l’île en faisant des randonnées dans les vallées verdoyantes…

Pour organiser un trip 100% surf, mieux vaut se rendre sur les îles voisines comme celle de « Sal » qui regroupent une grande variété de spots et plus aptes à la pratique du surf.

Je dirai que la meilleure période pour surfer est en janvier-février car les houles hivernales sont plus consistantes. Après tout dépend de ton niveau… Mais en règle générale, mieux vaut éviter l’été avec tous les touristes et une forte chaleur…

 

360°Surf : Quel sera ton prochain surftrip ?

Léonore : J’aimerais vraiment pouvoir surfer aux Maldives ou surfer en Indonésie, mais pour ça, j’attends de me perfectionner en surf. Il vaut mieux être aguerris avant de surfer ce genre de vagues… J’adorerai aussi faire une expérience en boat trip aux Mentawaii ou en Indonésie, sous les tropiques…

 

360°Surf : En un mot comment résumerais-tu ton expérience ? Quel(s) conseil(s) donnerais-tu à un futur Globetrotter ?

Léonore : Ce que je retiens principalement de ce voyage, c’est l’extrême gentillesse des gens sur place, leur ouverture d’esprit. Ils ont une vision des choses totalement différente de chez nous. Mon conseil serait d’éviter les îles trop touristiques (à l’est de l’archipel), malheureusement ce sont celles où les spots de surf sont les mieux ! Sauf si vous avez beaucoup de temps devant vous, le mieux c’est de découvrir toutes les îles de l’archipel les unes après les autres avec des correspondances internes en avion ou en bateau.

J’espère que cette petite description vous donnera envie de découvrir ce magnifique pays !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :