Le tour du monde de Noé

Le Tour du Monde de Noé

Un proverbe tibétain dit que « le voyage est un retour vers l’essentiel ». C’est là tout l’esprit du tour du monde de Noé, ambassadeur de 24 ans de l’agence 360°Surf. Noé, photographe et préparateur mental dans le sport de haut niveau garde de merveilleux souvenirs du tour du monde qu’il a entrepris cette année pendant 355 jours. Noé, vous raconte ses aventures à travers le monde…

Une expérience incroyable et unique

A la recherche de nouvelles destinations toutes plus belles que les autres afin de satisfaire au mieux vos rêves, Noé a traversé trois continents : l’Asie, l’Océanie et l’Amérique du Sud pour découvrir 16 pays au total. « Je me suis posé essentiellement en Indonésie et au Costa Rica. Un tour du monde c’est unique je pense dans votre vie. Même si vous voyagé beaucoup, un tour du monde c’est différent. On y cherche beaucoup de chose. Pour ma part les objectifs étaient multiples. Surfer bien sûr aux quatre coins du monde, mais aussi découvrir des cultures différentes. J’ai choisi pour cela d’éviter la majeure partie du temps les grandes villes. La nature et le sport ont donc guidé mes choix et mes directions. »

Du Taj Mahal au désert d’Atacama en passant par les montagnes népalaises et les grandes plaines de Nouvelle Zélande, Noé a tout de même pu en profiter pour surfer ces ondes qui créées le bonheur de tous les amoureux de la glisse, en Indonésie aux côté de Tiago Pires et Aritz Aranburu ou encore au Costa Rica au pays de la Pura Vida. « Je suis allé découvrir des vagues aux quatre coins du monde, dans l’océan Indien, Pacifique, Atlantique et dans la mer des Caraïbes. »

En plus des différents spots surfés, Noé et son amie ont choisi de réaliser des défis sportifs dans plusieurs pays, là où ça pouvait être possible. Ils ont ainsi pu faire des descentes en VTT en Amérique du Sud ainsi qu’un trek au Népal.

Une leçon de vie, de respect, de tolérance et de douceur

L’idée centrale de ce World Tour était principalement la rencontre avec un monde en pleine vie et des modes de vie différentes de la notre avec la découverte des civilisations anciennes et actuelles. « Désert, récif corallien, forêt, volcan, glacier, montagne, océan, monument, culture, tant de chose s’offre à nos yeux et à notre esprit curieux qui démontre la diversité magnifique de la terre. »

Une organisation à toutes épreuves

Après avoir eu cette idée de voyage à travers le globe lorsqu’il était tout jeune afin de vivre des émotions fortes et surtout pouvoir surfer le plus de vagues différentes possibles, Noé a pu concrétiser son projet l’année dernière. « Avant le départ on est un peu dans l’inconscience totale de ce que l’on va vivre. Ce n’est pas si facile que ça contrairement à ce que pourrait croire les gens. Puis ensuite on part, on ne réfléchi plus vraiment, on vit libre un quotidien incroyable. »

Un road trip de plus d’un an ça s’organise ! Il faut prévoir un budget suffisant pour vivre pleinement son rêve, les différents pays, ville et spots que l’on veut visiter afin de ne pas en oublier et surtout prévoir la logistique matérielle : vêtements, planches, accessoires… « C’est à ce moment également que nous avons choisi de privilégier la découverte de milieu naturel spécifique à chaque pays, ce qui nous a emmené dans des endroits parmi les plus retranchés et les plus magnifiques du monde. »


Les conseils de Noé
Des conseils il pourrait vous en donner des tonnes même si le plus important reste encorel’écoute de l’autre. On en apprend beaucoup sur une population, une culture en écoutant les gens autour de soit. « Ce genre de voyage fait rêver mais il n’est pas facile de le vivre, réussir à partir car beaucoup de règles et de croyance nous freine. Mais j’ai envie de dire, si vraiment tu veux partir, si c’est ce qui t’anime il faut le faire que ce soit pour une semaine ou pour des années. Ne te pose pas de questions sur l’argent, le temps ou je ne sais trop quoi, juste prépare ton sac, prend tes billets et vas-y. Je pense qu’il est important de partir les yeux grands ouverts, les bras tendus, le cœur ouvert et l’esprit prêt à apprendre plus qu’il n’a jamais appris ici. Il faut rien attendre d’un voyage globe-trotter, sinon tu passeras à côté de quelques choses. Il faut tenir en respect le monde qui se présente à toi, grandir chaque jour et surtout apprendre ce que l’on appelle la tolérance. Et puis je finirais par dire que le voyage n’est pas une fuite, il est éphémère et le retour fait partie intégrante de celui-ci même si ce n’est pas toujours facile. »

La Philosophie de Noé

« Vous savez le surf guide mes choix, mes projets et ma vie en général. Je ne vois pas le surf sans le voyage et vis versa. C’est ce qui me guide depuis toujours. J’ai toujours un livre merveilleux, « l’instinct de la glisse », au chevet de mon lit, ça me rappelle quelle chance on a de pratiquer ce sport et de pouvoir partager la culture qui l’entoure. »

Dans le prochain épisode, Noé vous parlera des vagues surfés lors de son tour du monde, de l’ambiance au line-up, de ses meilleurs souvenirs et de ses frayeurs. Enjoy !

Advertisements

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :